Fermer

[Lecture] Circé de Madeline Miller #PAC

J’ai débuté le Pumpkin Autumn Challenge par une superbe lecture ! Il s’agit d’une réécriture du mythe de Circé, fille du dieu Hélios dans la mythologie grecque. Autant vous le dire tout de suite : j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman !
Madeline Miller a un véritable don pour faire revivre ces légendes millénaires à travers une plume moderne. Je n’ai pas vu le temps passer et j’ai été véritablement bluffée par ce roman. Si vous aimez la mythologie grecque, alors ce titre devrait vous plaire également 😉

Circé

Résumé :

« Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….
Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer. »

Mon avis :

Comme je vous l’ai dit en introduction, j’ai adoré ce roman. J’ai été attirée par ce livre et cette histoire tout d’abord grâce à cette belle couverture en noir et doré. Je trouve que ça donne vraiment au lecteur envie d’en savoir plus sur ce livre.
J’aime beaucoup la mythologie en général : qu’il s’agisse de la mythologie grecque (comme c’est le cas ici), celte, nordique, égyptienne… Ce sont des histoires qui me plaisent et m’ont toujours attirée depuis mon enfance. En grandissant, j’ai un peu perdu le goût de lire les mythes anciens au profit d’un autre type de littérature. C’est donc avec curiosité que je me suis lancée dans cette lecture.

J’avais un peu peur que ce roman soit ennuyeux : la mythologie c’est super, mais surtout quand c’est bien raconté !
Je peux tout de suite vous rassurer, dès les premières lignes, j’ai été happée par l’histoire et le style de Madeline Miller.
Son écriture est agréable et fluide. Les personnages prennent vie sous nos yeux et sont tous parfaitement travaillés à tel point que parfois avant même qu’elle mentionne le nom de la divinité, j’avais deviné de qui il s’agissait rien qu’à la manière dont il/elle se comportait.

On ressent tout de suite que l’auteure est une passionnée de mythologie. Cette passion est transmise à travers son écriture et la manière dont elle raconte les différentes étapes de la vie de Circé.
J’ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer le personnage de Circé et à la voir évoluer tout au long du récit. Je savais peu de choses sur elle. Je l’avais croisée dans l’expo Homère du Louvre-Lens, et maintenant après cette lecture, je comprends beaucoup mieux pourquoi elle est représentée de cette manière dans l’art (avec une coupe, un bâton, des sangliers ou des porcs et des lions).

Parfois, on aime une grande partie d’un livre tout en trouvant certains passages moins forts, moins travaillés : qui nous plaisent tout simplement moins. J’avoue qu’avec Circé, j’ai aimé ma lecture du début à la fin. Toutes les parties du roman m’ont plues. Il n’y a pas d’inégalité dans la manière de raconter ce récit, c’est une autre grande qualité de ce roman.

L’aspect sur le développement de la sorcellerie dans la vie de Circé est bien raconté et ça peut donc plaire aux lecteurs amateurs de ce genre d’histoires.

Pour conclure, ce roman est immersif, divinement bien écrit. La plume de Madeline Miller est superbe pour raconter ces mythologies d’une façon plus moderne sans dénaturer les récits classiques. L’écriture est soignée et ce n’est pas difficile à lire. Il y a à la fin du roman un rappel des différents personnages qui apparaissent dans le livre. Ils sont nombreux et ça peut être perturbant si vous ne connaissez pas bien les mythes grecs, mais je pense qu’on peut assez facilement s’en sortir.

Je n’ai qu’une envie maintenant me plonger dans l’autre roman de Madeline Miller : Le chant d’Achille.

Connaissez-vous l’histoire de Circé ? Avez-vous lu ce roman ?

A propos de Flâner Lire

Caroline, amoureuse d'Histoire, (ancienne stagiaire au Centre Historique Minier de Lewarde & ex agent d'accueil et de surveillance au Palais des Beaux Arts de Lille). Je suis depuis toujours passionnée de patrimoine avec une affection particulière pour celui du Val de Loire. J'ai beaucoup d'intérêt pour la culture en général : les musées, les expositions, la musique, la lecture, les séries tv...

2 commentaires sur “[Lecture] Circé de Madeline Miller #PAC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :