Fermer
philippa gregory dernière reine

[Lecture] La dernière reine de Philippa Gregory

Pour les amateurs d’Histoire, le règne du roi d’Angleterre Henri VIII est d’un grand intérêt. C’est ce monarque qui a inspiré la légende de « Barbe Bleue« . Il est le roi dont les reines ont appris à trembler pour leur vie.
Marié à six reprises, il a répudié sa première épouse Catherine d’Aragon pour se marier avec Anne Boleyn (mariage à l’origine de la réforme religieuse donnant naissance à l’Anglicanisme et par cela à la rupture entre l’Eglise du Pape et l’Angleterre). Il a fait executer Anne, puis a épousé Jeanne Seymour qui lui a donné un héritier mais qui est morte en couches. Anne de Clèves n’étant pas à son goût, il l’a chassée pour épouser la jeune Catherine Howard qui hélas connu le même sort qu’Anne Boleyn.
Enfin, la dernière reine, la dernière épouse royale, la seule à avoir survécu à Henri : Catherine Parr.
C’est cette femme qui est le sujet du roman de Philippa Gregory, que j’ai eu le plaisir de lire pour France Loisirs, et que je vais maintenant vous présenter.

Avec La dernière reine, Philippa Gregory nous entraîne sur les pas de la dernière épouse d’Henri VIII d’Angleterre, Catherine Parr : une reine courageuse, une femme intellectuelle et brillante, luttant pour sa survie à la cour.

La Dernière Reine

Résumé :

« À trente et un ans, Catherine Parr est une jeune veuve et vie l’idylle parfaite avec Thomas Seymour. Mais lorsque Henri VIII, le souverain d’Angleterre qui a conduit quatre de ses femmes au tombeau, l’invite à l’épouser, elle doit se résigner à un choix qui n’en est pas un. Brillante et indépendante d’esprit, elle est une cible toute désignée pour ses adversaires politiques qui l’accusent d’hérésie, crime puni par le bûcher et dont l’ordre d’exécution est signé… par le roi. Catherine devra déjouer les pièges de la Cour si elle veut un jour retrouver son amant. »

Mon avis :

La dernière reine est un roman à la première personne qui a été écrit un peu à la manière d’un journal intime. Nous y suivons la vie de Catherine Parr, une courtisane à la cour du roi d’Angleterre, devenue reine et épouse d’Henri VIII.
Cette manière de raconter l’histoire, à travers les yeux de Catherine la rend immersive. On fini par avoir presque l’impression d’être Catherine. On craint pour sa vie et on redoute les choix qui sont les siens.

La plume de Philippa Gregory n’est pas désagréable mais je ne l’ai pas trouvée particulièrement soignée. De mon point de vue, le récit manquait de descriptions qui auraient pu m’aider à me plonger plus facilement dans les décors de cette histoire.
L’auteure a privilégié les dialogues au détriment parfois de leur intérêt. En effet, certains échanges n’étaient pas très utiles à l’histoire, ils servaient peut-être à allonger le récit mais se trouvaient rendu ridicules. Le style de l’auteure est également alourdi par des répétitions d’une page à une autre.

Malgré ces quelques défauts de style, je me suis laissée embarquée par l’histoire et par l’envie de savoir ce qui allait arriver à Catherine. Même en sachant que le roi ne la tuerait pas, j’avais tout de même peur pour elle.
Les débats sur la religion, que j’ai trouvés dans un premier temps intéressants, ont fini par me lasser à force de redondances. Cet aspect du roman pourrait ennuyer certains lecteurs.

En conclusion, il ne s’agit pas d’un grand roman, cependant j’ai passé à titre personnel un très bon moment de lecture. J’ai appris beaucoup de choses sur la cour d’Henri VIII, sur son caractère et surtout sur la vie de Catherine Parr, une femme qui mériterait que l’on s’intéresse à elle de plus près.
Ce roman plaira sans nul doute aux amateurs de l’Histoire des Tudors, et en particulier de celle d’Henri VIII et de ses épouses. Catherine Parr est une reine méconnue car elle est la seule à avoir survécu à ce roi cruel. Ce roman nous apprend à découvrir une femme en avance sur son époque, qui savait exprimer ses convictions personnelles et religieuses, et qui a su brillamment déjouer les complots de la cour d’Angleterre. Catherine Parr était une féministe avant l’heure !
La dernière reine est également l’histoire d’un amour impossible entre la reine d’Angleterre et l’oncle de l’héritier du trône. Vous découvrirez comment Catherine essayait de cacher à la cour son amour pour Thomas Seymour.

 

La vie du roi d’Angleterre Henri VIII vous intéresse-t-elle ? Connaissez-vous Catherine Parr ?
Avez-vous envie de découvrir ce roman ?

A propos de Flâner Lire

Caroline, amoureuse d'Histoire, (ancienne stagiaire au Centre Historique Minier de Lewarde & ex agent d'accueil et de surveillance au Palais des Beaux Arts de Lille). Je suis depuis toujours passionnée de patrimoine avec une affection particulière pour celui du Val de Loire. J'ai beaucoup d'intérêt pour la culture en général : les musées, les expositions, la musique, la lecture, les séries tv...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :