Fermer
le lilas ne refleurit lilac girls

[Lecture] Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly

J’aimerai vous proposer aujourd’hui une chronique littéraire sur un livre qui m’a bouleversé. Il s’agit du premier roman de Martha Hall Kelly : Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux (Lilac Girls en vo). Ce roman et la chronique de ce roman m’ont permis de devenir « Top Lectrice 2019/2020 » pour France Loisirs (c’est cette chronique que j’ai envoyé lors de ma candidature) Je vous propose de la découvrir vous aussi ! 🙂
Un roman bouleversant qui nous fait vivre le destin de trois femmes prises dans le tourbillon de la Seconde Guerre Mondiale.
*

Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux

*

Résumé : 

« À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises. »

Mon avis :

Martha Hall Kelly signe un premier roman de grande qualité sur le thème de la déportation au camp de concentration de Ravensbrück et, sur les expériences médicales qui y ont eu lieu.
L’auteure a soigné sa documentation autour de ce thème, ce qui est très appréciable pour un roman historique. J’ai d’ailleurs particulièrement aimé lire ses notes à la fin du livre sur ses recherches et comment a germé en elle l’idée de ce roman.

Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux est construit en trois parties que j’ai renommé ainsi : La guerre (1939-1945) ; La vie d’après (1945-1947) ; La reconstruction (1957-1959).
Il s’agit d’un roman à trois voix racontant la vie de trois femmes : Caroline, Kasia et Herta. Caroline Ferriday et Herta Oberheuser ont réellement existées et l’auteure s’est attachée à retranscrire le plus fidèlement possible leur vie dans ce roman (si ce n’est une liberté prise en ce qui concerne la vie sentimentale de Caroline). Le personnage de Kasia est quant à lui fictif, mais il représente à lui seul la voix des prisonnières de Ravensbrück et des « Lapins » (nom donné aux victimes des expériences médicales nazies).
L’auteure s’attache tout au long du roman à être fidèle à la réalité historique des faits qu’elle raconte tout en maintenant une certaine pudeur et une douceur dans son écriture. C’est ce qui rend la lecture de ce roman plus facile bien que poignante.

L’histoire est racontée de façon chronologique, et même si au début du roman j’ai eu un peu de mal à comprendre l’intérêt du personnage de Caroline, dans les deux dernières parties du livre j’ai compris à quel point sa place y est indispensable. Caroline Ferriday est le lien entre Kasia et Herta. C’est par son influence que Kasia réussi à la fin du roman à se libérer peu à peu de sa souffrance et du poids de la déportation sur sa vie de femme.

Ce roman est très immersif et l’histoire est joliment racontée sans trop de pathos et loin des clichés. Les personnages sont habilement travaillés, et le caractère de chacune est soigné. La fin du livre est assez poétique ce qui donne une touche d’espérance après une histoire aussi tragique. Il s’agit enfin d’un très bel hommage à la vie et aux actions de Caroline Ferriday. Nous y voyons également comment la guerre a continué à jouer un rôle dans la vie des survivants. L’auteure nous montre que la réparation après la guerre n’a pas été aussi équitable que ce que l’on pense. En effet, nous apprenons qu’Herta Oberheuser n’a effectué que 5 ans de prison au lieu des 20 annoncés, et surtout, elle a pu exercer pendant un temps la médecine en toute liberté avant d’être rattrapée par son funeste passé.
Ce roman est un roman nécessaire pour ne jamais oublier ce qu’il s’est passé au cours de cette guerre et pour continuer à lutter pour que ces événements ne se produisent jamais plus.

En conclusion, il s’agit d’un très beau roman sur un thème aussi fort que la déportation au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Malgré ce sujet douloureux, l’auteure parvient grâce à son écriture fluide et douce à nous immerger dans la vie de ces trois femmes et à nous donner envie d’en savoir plus sur Ravensbrück et les expériences des nazis. Ce roman agit comme une porte d’entrée sur ce sujet, libre au lecteur par la suite de continuer à l’approfondir ou non. Martha Hall Kelly a réussi à donner de la consistance à ses trois personnages sans sombrer dans les clichés. De cette manière, elle est parvenue à rendre un bel hommage au travail de Caroline Ferriday, mais aussi au courage des survivantes des expériences de Ravensbrück, sous les traits de Kasia. Et surtout, Martha Hall Kelly nous permet d’essayer de comprendre comment une femme comme Herta Oberheuser a pu en venir à utiliser la médecine non pas pour guérir mais pour torturer d’autres êtres humains. Dans tous les cas, le message final du roman donne au lecteur une note d’espoir salvatrice après une telle lecture.

 

Avez-vous lu ce roman ? Vous a-t-il touché également ?

A propos de Flâner Lire

Caroline, amoureuse d'Histoire, (ancienne stagiaire au Centre Historique Minier de Lewarde & ex agent d'accueil et de surveillance au Palais des Beaux Arts de Lille). Je suis depuis toujours passionnée de patrimoine avec une affection particulière pour celui du Val de Loire. J'ai beaucoup d'intérêt pour la culture en général : les musées, les expositions, la musique, la lecture, les séries tv...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :