Fermer

[Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan

Je remercie Netgalley de m’avoir permis de découvrir ce superbe roman de Mark Sullivan publié chez Amazon.
Sous un ciel écarlate n’est pas un simple roman de plus sur la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agit en fait d’un roman biographique racontant la vie de Giuseppe « Pino » Lella : un résistant italien.

Mark Sullivan & Pino Lella

J’ai été particulièrement attirée par ce roman car il s’agit d’une histoire se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale, une période dont j’apprécie la lecture de romans. De plus, il s’agit d’une histoire vraie (bien que légèrement romancée par endroits pour les besoins du livre.) Mais ce qui m’a vraiment donné envie de découvrir ce livre c’est que l’histoire se déroule en Italie.
Du fait de la situation politique de l’Italie pendant la guerre (Mussolini était à la tête du pays et vous le savait sans doute, il collaborait avec Hitler), le pays a été plutôt épargné pendant une partie du conflit. Il y avait bien entendu des privations, et je ne dis pas que la vie était facile tout les jours pour les Italiens, mais le schéma n’était pas du tout celui de la France occupée par exemple.
Ce n’est véritablement que vers la fin 1943 et l’année 1944 que les choses ont changées pour les Italiens. Les alliés ont bombardé massivement certaines villes (comme Milan dans le livre), et la présence des Allemands est devenue bien plus hostile pour la population. Et je ne parle pas des personnes arrêtées et réduites en esclavage dans les usines italiennes (mais qui travaillaient surtout pour l’Allemagne), et des nombreuses déportations de juifs comme partout en Europe.

Pino Lella est né et a grandi à Milan en Italie. Ses parents étaient des commerçants plutôt aisés. Jusqu’en 1944, il menait une existance plutôt insouciante. Quand la ville de Milan a commencé à subir les bombardements, ses parents l’ont envoyé (avec son jeune frère) dans un pensionnat catholique situé dans les montagnes de l’arrière-pays milanais. C’est là qu’à débuté sons statut de résistant.
Mark Sullivan a choisi de raconter son histoire car elle était jusque là pratiquement inconnue du grand public.
Sous un ciel écarlate est un roman écrit en hommage à Pino Lella. Je ne peux pas vous cacher que j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre !

Sous un ciel écarlate

Résumé :

« En 1943, Pino Lella est un jeune Italien comme les autres : il aime la musique, les filles, et ne veut pas entendre parler de la guerre ni des nazis. Mais le temps de l’innocence prend fin lorsque l’appartement familial est détruit par un raid des Alliés sur Milan. Pino entre alors dans la clandestinité en rejoignant un réseau qui aide les Juifs à passer en Suisse. Il y rencontre Anna, jolie veuve de six ans son aînée, dont il tombe follement amoureux.
Mais les parents de Pino l’obligent bientôt à s’enrôler dans l’armée allemande, pensant le mettre ainsi à l’abri. Blessé, il devient à dix-huit ans le chauffeur du bras droit d’Hitler en Italie puis, rapidement, espion pour les Alliés. Dès lors, Pino ne cesse de se révolter face aux horreurs de la guerre et de courir tous les dangers pour l’amour d’Anna.
Basé sur l’histoire véridique d’un héros oublié, ce roman est une ode au courage et à la résilience. »
Continuer à lire « [Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan »

changer l'eau des fleurs valérie perrin

[Lecture] Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Il y a des livres comme ça qui nous attirent sans qu’on sache très bien pourquoi. Pour ce roman, c’est tout d’abord de la couverture de l’édition du « Livre de Poche » dont je suis tombée amoureuse. Ce beau bleu et ces quelques brins de muguet (mes fleurs préférées).
Bien entendu, la couverture d’un livre ne fait pas tout. Il s’agit simplement de l’emballage, mais il constitue tout de même une première impression et une entrée en matière.
J’ai vu passer ce livre énormément sur les réseaux sociaux. Comme à chaque fois que ça arrive, j’ai tendance à me méfier du « trop de pub ».
Ce livre était également mis en évidence en magasin et en librairie, et comme je vous l’ai dit plus tôt, sa couverture m’a appelée.
J’ai fini par acheter ce roman sans même très bien savoir à quoi m’attendre pour cette lecture.
Alors un jour, après avoir enchaîné plusieurs thriller, j’ai eu envie de lire autre chose et cet autre chose c’était ce livre.

Changer l’eau des fleurs

Résumé :

« Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués passent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par les confidences des visiteurs et la joie des fossoyeurs. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses. »
Continuer à lire « [Lecture] Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin »

ceux qui ont disparu

[Lecture] Ceux qui ont disparu de Patricia Gibney

Il y a quelques années de cela, un énorme scandale de pédophilie dans l’Eglise a ébranlé l’Irlande. Des restes humains ont d’ailleurs été retrouvés près d’un ancien orphelinat.
Tout ceci a laissé présummé des horreurs sans nom commises sur des enfants vulnérables, puisque confiés aux soins des institutions religieuses.
Dans le contexte de l’actuelle « Affaire Epstein« , il me semble que plus que jamais nous devons ouvrir l’oeil et dénoncer les cas d’abus sexuels ou de maltraitance sur les mineurs.

Le roman que je vais vous présenter aujourd’hui est le tout premier roman de Patricia Gibney. Il a été publié chez France Loisirs. J’étais très intriguée par son résumé (m’intéressant à ce genre d’affaires criminelles).
Je n’ai pas été déçue. Même si le sujet abordé est grâve et que le livre s’inspire de faits réels, j’ai apprécié cette lecture que je vous recommande chaudement. Ce roman m’a fait penser à un autre livre que j’ai chroniqué sur le blog : Le pensionnat des innocentes de Angela Marsons.

 

Ceux qui ont disparu

 

Résumé :

« Un matin, le cadavre d’une femme est découvert dans une église. Plus tard, c’est son collègue de travail qui est retrouvé pendu à un arbre. L’affaire semble entendue : l’assassin s’est suicidé.
Mais l’enquêtrice Lottie Parker ne croit pas à cette conclusion trop facile. Les deux cadavres portent le même tatouage distinctif sur la cuisse et l’homme n’a vraiment pas le profil d’un meurtrier. Peu à peu, les indices mènent Lottie jusqu’aux portes de l’ancien orphelinat de Saint-Angela. Dans ce lieu de sinistre mémoire, des années plus tôt, des enfants sont morts de maltraitance.
Au fur et à mesure de ses investigations, Parker se sent épiée, surveillée. Et, une nuit, un homme l’attaque en murmurant ces mots, terrifiants : « Pensez à vos propres enfants ». Désormais, ce n’est plus seulement une enquête, mais une question de survie… »

Continuer à lire « [Lecture] Ceux qui ont disparu de Patricia Gibney »

le lilas ne refleurit lilac girls

[Lecture] Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly

J’aimerai vous proposer aujourd’hui une chronique littéraire sur un livre qui m’a bouleversé. Il s’agit du premier roman de Martha Hall Kelly : Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux (Lilac Girls en vo). Ce roman et la chronique de ce roman m’ont permis de devenir « Top Lectrice 2019/2020 » pour France Loisirs (c’est cette chronique que j’ai envoyé lors de ma candidature) Je vous propose de la découvrir vous aussi ! 🙂
Un roman bouleversant qui nous fait vivre le destin de trois femmes prises dans le tourbillon de la Seconde Guerre Mondiale.
*

Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux

*

Résumé : 

« À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé.
De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.
Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…
Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises. »
Continuer à lire « [Lecture] Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux de Martha Hall Kelly »

Rédiger une chronique littéraire : un exercice compliqué

J’imagine que vous vous demandez en quoi ça peut bien être si compliqué que cela de rédiger une chronique littéraire.
Il est vrai qu’à première vue, il s’agit d’un exercice plutôt facile à réaliser puisqu’il consiste à donner son avis sur une lecture.

En fait si j’ai eu envie d’écrire cet article, c’est bien parce que plusieurs fois j’ai eu des difficultés à rédiger mes chroniques, et j’avais envie de vous en faire part.

Pourquoi rédiger une chronique ?

*
Les chroniques littéraires permettent de découvrir de nouveaux auteurs et de s’ouvrir à d’autres genres littéraires que son genre de prédilection.
Plusieurs livres qui se trouvent dans ma PAL (Pile à Lire), ou que j’ai déjà lus n’auraient peut-être jamais attiré mon attention si je ne les avais pas découverts sur Livraddict, Instagram, ou encore en lisant une chronique sur un blog.
Continuer à lire « Rédiger une chronique littéraire : un exercice compliqué »

error: Content is protected !!