Fermer

[Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan

Je remercie Netgalley de m’avoir permis de découvrir ce superbe roman de Mark Sullivan publié chez Amazon.
Sous un ciel écarlate n’est pas un simple roman de plus sur la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agit en fait d’un roman biographique racontant la vie de Giuseppe « Pino » Lella : un résistant italien.

Mark Sullivan & Pino Lella

J’ai été particulièrement attirée par ce roman car il s’agit d’une histoire se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale, une période dont j’apprécie la lecture de romans. De plus, il s’agit d’une histoire vraie (bien que légèrement romancée par endroits pour les besoins du livre.) Mais ce qui m’a vraiment donné envie de découvrir ce livre c’est que l’histoire se déroule en Italie.
Du fait de la situation politique de l’Italie pendant la guerre (Mussolini était à la tête du pays et vous le savait sans doute, il collaborait avec Hitler), le pays a été plutôt épargné pendant une partie du conflit. Il y avait bien entendu des privations, et je ne dis pas que la vie était facile tout les jours pour les Italiens, mais le schéma n’était pas du tout celui de la France occupée par exemple.
Ce n’est véritablement que vers la fin 1943 et l’année 1944 que les choses ont changées pour les Italiens. Les alliés ont bombardé massivement certaines villes (comme Milan dans le livre), et la présence des Allemands est devenue bien plus hostile pour la population. Et je ne parle pas des personnes arrêtées et réduites en esclavage dans les usines italiennes (mais qui travaillaient surtout pour l’Allemagne), et des nombreuses déportations de juifs comme partout en Europe.

Pino Lella est né et a grandi à Milan en Italie. Ses parents étaient des commerçants plutôt aisés. Jusqu’en 1944, il menait une existance plutôt insouciante. Quand la ville de Milan a commencé à subir les bombardements, ses parents l’ont envoyé (avec son jeune frère) dans un pensionnat catholique situé dans les montagnes de l’arrière-pays milanais. C’est là qu’à débuté sons statut de résistant.
Mark Sullivan a choisi de raconter son histoire car elle était jusque là pratiquement inconnue du grand public.
Sous un ciel écarlate est un roman écrit en hommage à Pino Lella. Je ne peux pas vous cacher que j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre !

Sous un ciel écarlate

Résumé :

« En 1943, Pino Lella est un jeune Italien comme les autres : il aime la musique, les filles, et ne veut pas entendre parler de la guerre ni des nazis. Mais le temps de l’innocence prend fin lorsque l’appartement familial est détruit par un raid des Alliés sur Milan. Pino entre alors dans la clandestinité en rejoignant un réseau qui aide les Juifs à passer en Suisse. Il y rencontre Anna, jolie veuve de six ans son aînée, dont il tombe follement amoureux.
Mais les parents de Pino l’obligent bientôt à s’enrôler dans l’armée allemande, pensant le mettre ainsi à l’abri. Blessé, il devient à dix-huit ans le chauffeur du bras droit d’Hitler en Italie puis, rapidement, espion pour les Alliés. Dès lors, Pino ne cesse de se révolter face aux horreurs de la guerre et de courir tous les dangers pour l’amour d’Anna.
Basé sur l’histoire véridique d’un héros oublié, ce roman est une ode au courage et à la résilience. »
Continuer à lire « [Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan »

videoclubdupac

Le #VideoClubduPAC 2019

Pumpkin Autum Challenge
#VideoCLUBduPAC

*
Cette année, Guimause nous propose d’accompagner, si on le souhaite, le Pumpkin Autumn Challenge avec une sélection de films et de séries qui peuvent rentrer dans les différentes catégories.
L’idée me plaît beaucoup et même si je ne sais pas encore si je pourrai tout regarder, j’ai pris plaisir à faire cette sélection. Il s’agit exclusivement de films et de séries disponibles sur Netflix. C’est de cette manière que je regarde le plus souvent ces médias. Je trouve que ça fait également office de bibliothèque (ou plutôt de videothèque).
J’ai retiré 2 catégories à ma sélection : « Un cinnamon roll… » et « Songe d’une nuit d’automne ».

Et voici sans plus attendre ma sélection de films et de séries pour nous accompagner cet automne 😉

Continuer à lire « Le #VideoClubduPAC 2019 »

ceux qui ont disparu

[Lecture] Ceux qui ont disparu de Patricia Gibney

Il y a quelques années de cela, un énorme scandale de pédophilie dans l’Eglise a ébranlé l’Irlande. Des restes humains ont d’ailleurs été retrouvés près d’un ancien orphelinat.
Tout ceci a laissé présummé des horreurs sans nom commises sur des enfants vulnérables, puisque confiés aux soins des institutions religieuses.
Dans le contexte de l’actuelle « Affaire Epstein« , il me semble que plus que jamais nous devons ouvrir l’oeil et dénoncer les cas d’abus sexuels ou de maltraitance sur les mineurs.

Le roman que je vais vous présenter aujourd’hui est le tout premier roman de Patricia Gibney. Il a été publié chez France Loisirs. J’étais très intriguée par son résumé (m’intéressant à ce genre d’affaires criminelles).
Je n’ai pas été déçue. Même si le sujet abordé est grâve et que le livre s’inspire de faits réels, j’ai apprécié cette lecture que je vous recommande chaudement. Ce roman m’a fait penser à un autre livre que j’ai chroniqué sur le blog : Le pensionnat des innocentes de Angela Marsons.

 

Ceux qui ont disparu

 

Résumé :

« Un matin, le cadavre d’une femme est découvert dans une église. Plus tard, c’est son collègue de travail qui est retrouvé pendu à un arbre. L’affaire semble entendue : l’assassin s’est suicidé.
Mais l’enquêtrice Lottie Parker ne croit pas à cette conclusion trop facile. Les deux cadavres portent le même tatouage distinctif sur la cuisse et l’homme n’a vraiment pas le profil d’un meurtrier. Peu à peu, les indices mènent Lottie jusqu’aux portes de l’ancien orphelinat de Saint-Angela. Dans ce lieu de sinistre mémoire, des années plus tôt, des enfants sont morts de maltraitance.
Au fur et à mesure de ses investigations, Parker se sent épiée, surveillée. Et, une nuit, un homme l’attaque en murmurant ces mots, terrifiants : « Pensez à vos propres enfants ». Désormais, ce n’est plus seulement une enquête, mais une question de survie… »

Continuer à lire « [Lecture] Ceux qui ont disparu de Patricia Gibney »

[Lecture] La mort d’Hitler de Jean-Christophe Brisard et Lana Parshina

Il y a quelques semaines de cela, je me suis inscrite sur le site de Netgalley. Ce site permet aux blogueurs, libraires, bibliothécaires et autres de découvrir en avant-première des livres.
Il suffit pour cela de s’inscrire sur le site, de se présenter dans une courte biographie et de partager les liens de nos différents supports d’expression (blogs, réseaux sociaux, réseaux littéraires comme livraddict ou goodreads). Il est possible ensuite de définir quels sont nos goûts en matière de littérature (polar, thriller, romance), puis de choisir un livre dans une de ces catégories et de faire une demande auprès de l’éditeur pour pouvoir le recevoir en format numérique et le lire. En contrepartie, il faut faire un retour sur nos impressions à l’éditeur, puis rédiger un avis ou une chronique directement sur le site de Netgalley.

C’est de cette manière que j’ai pu lire, quelques jours avant sa sortie en librairie, le livre enquête sur la mort d’Hitler par le journaliste Jean-Christophe Brisard en collaboration avec Lana Parshina, interprète et journaliste également.

 

La Mort d’Hitler 

 

Résumé :

« Le 8 mai 1945, les nazis capitulent. Hitler s’est suicidé une semaine plus tôt, dans son bunker berlinois. Les Alliés et les Soviétiques fêtent ensemble la victoire. Voilà pour la version connue. En réalité, dès le 1er mai, Staline ordonnait à ses services d’enquêter sur la mort du Führer et de récupérer son corps. Cherchait-il une pièce à conviction ou un trophée de guerre prouvant au monde entier que son pays avait vaincu Hitler  ?
Après deux ans d’interminables négociations auprès des autorités russes, Jean-Christophe Brisard et Lana Parshina ont pu accéder aux dossiers confidentiels concernant l’incroyable traque du corps d’Hitler par les espions soviétiques, ainsi qu’aux interrogatoires des témoins des derniers jours du Führer. Surtout, Moscou a accepté de leur présenter des restes humains  : un morceau de crâne avec un impact de balle et une mâchoire. Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les auteurs ont obtenu l’autorisation d’effectuer des examens scientifiques sur ces ossements. Le Kremlin prétend qu’ils appartiennent à Hitler. Qu’en est-il vraiment  ?
Cette enquête fascinante, digne d’un roman d’espionnage, met un point final aux ultimes questionnements sur la mort d’Hitler.

Grand reporter, Jean-Christophe Brisard est réalisateur de documentaires, principalement sur les dictatures. Il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages dont Enfants de dictateurs (First Histoire, 2014) avec Claude Quétel.
Lana Parshina est journaliste indépendante et réalisatrice de documentaires. Elle partage sa vie entre la Russie et les États-Unis. »
Continuer à lire « [Lecture] La mort d’Hitler de Jean-Christophe Brisard et Lana Parshina »

The Blogger Recognition Award

Aujourd’hui, je vous propose un article complètement différent des articles que j’ai l’habitude de publier sur ce blog. Il s’agit en fait d’un tag permettant de faire découvrir d’autres blogs à nos visiteurs. J’avoue que je ne connaissais ni ce tag, ni son principe avant d’être nominée par Queen Gladys.
J’ai très envie de jouer le jeu et de participer moi aussi au « Blogger Recognition Award » (que l’on pourrait traduite par « Le prix de reconnaissance du ou des blogger[s] ») en nominant à mon tour des blogs que j’apprécie particulièrement et que j’aimerai vous faire découvrir.

Voici le principe de ce tag, et ce que les nominés qui le souhaitent peuvent faire par la suite :

Ma petite sélection culturelle pour une ambiance Halloween

L’automne est installé depuis quelques semaines déjà (même si d’un point de vue météorologique nous commençons seulement à en ressentir ses effets). En automne il fait plus froid, le ciel est un peu plus gris alors, on a envie de rester à la maison, au chaud pour se détendre au coin du feu (ou des bougies). L’automne c’est également une saison colorée : quand le soleil est présent il nous réchauffe agréablement et éclaire d’une lumière toute particulière les paysages et les feuilles qui tombent doucement (mais sûrement) des arbres.

Vous l’aurez compris, j’aime l’automne, c’est la saison de l’année que je préfère.
Qui dit automne dit également Halloween. Je vous propose aujourd’hui de découvrir dans cet article ma sélection culture pour une ambiance Halloween. Il s’agit d’une sélection sans prétention, j’avais envie de partager avec vous des titres et des activités que j’aime et qui, je trouve, correspondent bien à cette période.
Continuer à lire « Ma petite sélection culturelle pour une ambiance Halloween »

Victoria, la série qui fait revivre la souveraine britannique

Comme vous avez peut-être pu le voir en me suivant sur les réseaux sociaux ou en lisant la page « à propos » du blog, je suis sériephile. J’aime différents styles de séries tv mais j’ai une préférence pour les séries historiques car elles couplent deux passions : l’Histoire et le format série.
Ce que j’aime particulièrement dans les séries tv c’est qu’elles laissent le temps aux spectateurs de découvrir plus en profondeur le caractère et la personnalité des personnages. C’est le cas avec la série « Victoria » qui raconte la vie de la célèbre reine d’Angleterre du XIXème siècle.

Continuer à lire « Victoria, la série qui fait revivre la souveraine britannique »

error: Content is protected !!