Fermer

[Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan

Je remercie Netgalley de m’avoir permis de découvrir ce superbe roman de Mark Sullivan publié chez Amazon.
Sous un ciel écarlate n’est pas un simple roman de plus sur la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agit en fait d’un roman biographique racontant la vie de Giuseppe « Pino » Lella : un résistant italien.

Mark Sullivan & Pino Lella

J’ai été particulièrement attirée par ce roman car il s’agit d’une histoire se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale, une période dont j’apprécie la lecture de romans. De plus, il s’agit d’une histoire vraie (bien que légèrement romancée par endroits pour les besoins du livre.) Mais ce qui m’a vraiment donné envie de découvrir ce livre c’est que l’histoire se déroule en Italie.
Du fait de la situation politique de l’Italie pendant la guerre (Mussolini était à la tête du pays et vous le savait sans doute, il collaborait avec Hitler), le pays a été plutôt épargné pendant une partie du conflit. Il y avait bien entendu des privations, et je ne dis pas que la vie était facile tout les jours pour les Italiens, mais le schéma n’était pas du tout celui de la France occupée par exemple.
Ce n’est véritablement que vers la fin 1943 et l’année 1944 que les choses ont changées pour les Italiens. Les alliés ont bombardé massivement certaines villes (comme Milan dans le livre), et la présence des Allemands est devenue bien plus hostile pour la population. Et je ne parle pas des personnes arrêtées et réduites en esclavage dans les usines italiennes (mais qui travaillaient surtout pour l’Allemagne), et des nombreuses déportations de juifs comme partout en Europe.

Pino Lella est né et a grandi à Milan en Italie. Ses parents étaient des commerçants plutôt aisés. Jusqu’en 1944, il menait une existance plutôt insouciante. Quand la ville de Milan a commencé à subir les bombardements, ses parents l’ont envoyé (avec son jeune frère) dans un pensionnat catholique situé dans les montagnes de l’arrière-pays milanais. C’est là qu’à débuté sons statut de résistant.
Mark Sullivan a choisi de raconter son histoire car elle était jusque là pratiquement inconnue du grand public.
Sous un ciel écarlate est un roman écrit en hommage à Pino Lella. Je ne peux pas vous cacher que j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre !

Sous un ciel écarlate

Résumé :

« En 1943, Pino Lella est un jeune Italien comme les autres : il aime la musique, les filles, et ne veut pas entendre parler de la guerre ni des nazis. Mais le temps de l’innocence prend fin lorsque l’appartement familial est détruit par un raid des Alliés sur Milan. Pino entre alors dans la clandestinité en rejoignant un réseau qui aide les Juifs à passer en Suisse. Il y rencontre Anna, jolie veuve de six ans son aînée, dont il tombe follement amoureux.
Mais les parents de Pino l’obligent bientôt à s’enrôler dans l’armée allemande, pensant le mettre ainsi à l’abri. Blessé, il devient à dix-huit ans le chauffeur du bras droit d’Hitler en Italie puis, rapidement, espion pour les Alliés. Dès lors, Pino ne cesse de se révolter face aux horreurs de la guerre et de courir tous les dangers pour l’amour d’Anna.
Basé sur l’histoire véridique d’un héros oublié, ce roman est une ode au courage et à la résilience. »
Continuer à lire « [Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan »

Homère Louvre Lens

[Exposition] Homère au #LouvreLens

Comme à son habitude depuis son ouverture en décembre 2012, le Louvre-Lens a offert à ses visiteurs une magnifique exposition temporaire.
Dédiée à Homère, le célèbre auteur grec de la fin du VIIIème siècle avant Jésus Christ, cette exposition ambitieuse était visible du 27 mars au 22 juillet 2019.
J’aurai aimé pouvoir vous en parler plus tôt mais je n’ai moi-même visité cette expo que le tout dernier jour !
Ayant passé un très bon moment, j’ai tout de même envie de vous en proposer un aperçu qui j’espère vous donnera envie de venir visiter le musée du Louvre-Lens 🙂

L’exposition était divisée en trois grandes parties :
« Homère » (dont l’existence est discutée par les historiens) a inspiré de nombreux artistes, dont Victor Hugo, au cours des siècles.
Puis en deux parties distinctes « l’Iliade »et « l’Odyssée » textes et représentations dans l’art.
*

Expo Homère

poète
« Poète assis tenant une lyre » (XIXème siècle d’après un original daté vers 300-200 av JC.)

Continuer à lire « [Exposition] Homère au #LouvreLens »

les amants de l'été 4

[Lecture] Les amants de l’été 44 (Intégrale) de Karine Lebert

J’apprécie énormément lire des romans ayant pour contexte la Seconde Guerre Mondiale et ses conséquences immédiates ou à plus long terme, comme une sorte d’héritage familial.
C’est donc avec plaisir que j’ai découvert que je devais lire et chroniquer ce roman en tant que « Top Lectrice » France Loisirs.
J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman que j’ai pris le temps de savourer comme un bonbon au fil des pages. Les amants de l’été 44 est un voyage entre la Normandie et la Nouvelle Orléans sur les pas de Gemma, l’américaine et Philippine sa grand-mère française, épouse d’un GI en 1944. Je vous propose donc de découvrir ce qui m’a plu dans cette lecture.

Les amants de l’été 44 (Intégrale)

Résumé :

« Gemma est une jeune New-Yorkaise vive, séduisante et pragmatique, travaillant avec passion dans l’entreprise familiale de produits alimentaires. A la mort de sa mère, elle découvre que sa « vraie » grand-mère, Philippine, était française ; elle décide alors de partir, seule, sur ses traces. Ce voyage à la recherche de ses origines la conduit en Normandie. En sillonnant la région, l’Américaine recueille les témoignages de ceux qui ont connu Philippine. Tout commence à Deauville, en 1944, quand la jeune Normande rencontre Ethan, un GI, cajun de Louisiane.
Deux destins de femmes, deux continents, deux époques… L’une enquête, la seconde se raconte. Gemma trouvera un nouveau sens à sa vie en comprendra comment Philippine a payé le prix de sa liberté. Avec en filigrane cette question douloureuse : pourquoi a-t-elle abandonné sa fille aux Etats-Unis ?
Accompagné d’une nouvelle inédite : La vie est merveilleuse. »

Continuer à lire « [Lecture] Les amants de l’été 44 (Intégrale) de Karine Lebert »

[Lecture] Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys #clublectureMS

J’avais ce livre dans ma pile à lire depuis plusieurs semaines quand j’ai vu qu’il figurait dans la sélection pour le vote du livre du mois dans le cadre du club de lecture Mango & Salt. Le sujet du mois de mars était le suivant : un livre dont l’adaptation sortira au cinéma cette année.

C’est A comme Aujourd’hui de David Levithan qui a été retenu. Malheureusement, même si je l’ai acheté et que j’ai commencé à le lire, je ne l’ai pas terminé car je n’ai pas été emballée par l’histoire.

Avant même de connaître le résultat du vote, j’ai commencé à lire le livre que je vais vous présenter aujourd’hui et je ne regrette pas de l’avoir fait car même s’il ne s’agit pas d’un coup de cœur, il m’a permis de participer à la lecture du club à ma manière.

 

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre 

 

Résumé : 

« Lina est une jeune Lituanienne comme tant d’autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d’art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l’arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d’un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l’amour des siens et son audace d’adolescente. Dans le camp, Andrius, 17 ans, affiche la même combativité qu’elle. »
Continuer à lire « [Lecture] Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys #clublectureMS »

[Dossiers du Périgord] Le château de Puymartin : sur les traces de la Dame Blanche

Amoureuse de vieilles pierres et de mystères, je ne pouvais pas résister à l’envie de visiter un château que l’on prétend habité par l’esprit d’une Dame Blanche.

En France et un peu partout dans le monde, on raconte que des lieux seraient hantés par l’âme tourmentée d’une femme : une Dame Blanche (son fantôme apparaîtrait habillé de blanc). On retrouve ces histoires dans des villages, au bord de certaines routes (de nombreuses légendes font état d’apparitions d’auto-stoppeuses qui seraient là pour prévenir les conducteurs imprudents de l’imminence d’un danger), mais également dans des châteaux : Brissac (dans le Maine-et-Loire), Trécesson (dans le Morbihan), et bien entendu : le château de Puymartin.
Je vous invite à faire quelques recherches sur internet et vous vous apercevrez assez vite qu’il existe un nombre incalculable de légendes entourant la Dame Blanche.
Continuer à lire « [Dossiers du Périgord] Le château de Puymartin : sur les traces de la Dame Blanche »

[Dossiers du Périgord] : Les Châteaux de Losse & de Fénelon

Après La Maison Forte de Reignac & La Roque Saint-Christophe, puis les musées de la Préhistoire des Eyzies et de Lascaux IV, j’aimerai vous faire découvrir deux châteaux du Périgord Noir.

Nous avons visité ces châteaux à des dates différentes mais ils avaient quelques points communs. Ces châteaux ont été les demeures de deux personnages illustres : Jean II de Losse & Fénelon. Malheureusement, dans les deux cas, si la visite des intérieurs est possible, il est interdit d’y prendre des photos. Ces châteaux sont en effet privés, ils appartiennent chacun à une famille bien qu’il ne s’agisse pas des descendants des personnages mentionnés plus haut.

Le Château de Losse


Le Château de Losse se situe à 10 minutes de Montignac (Lascaux) sur la route des Eyzies. Bâti sur les rives de La Vézère, il était à l’origine une place forte médiévale datant du XIème siècle. C’est à cette période que la famille de Losse, originaire de Bruges en Flandres, s’est établie dans le Périgord et a construit ce château.
Il semblerait que ce soit un cadet de la famille de Losse, qui, cherchant des terres, est venu s’installer dans la Vallée de la Vézère où il a prêté allégeance au seigneur de Montignac.
Les membres de la famille de Losse se sont illustrés militairement auprès des rois de France. L’un de ces membres a d’ailleurs participé à la Bataille d’Azincourt (25 octobre 1415 au cours de la Guerre de Cent Ans ; défaite française).
Continuer à lire « [Dossiers du Périgord] : Les Châteaux de Losse & de Fénelon »

Victoria, la série qui fait revivre la souveraine britannique

Comme vous avez peut-être pu le voir en me suivant sur les réseaux sociaux ou en lisant la page « à propos » du blog, je suis sériephile. J’aime différents styles de séries tv mais j’ai une préférence pour les séries historiques car elles couplent deux passions : l’Histoire et le format série.
Ce que j’aime particulièrement dans les séries tv c’est qu’elles laissent le temps aux spectateurs de découvrir plus en profondeur le caractère et la personnalité des personnages. C’est le cas avec la série « Victoria » qui raconte la vie de la célèbre reine d’Angleterre du XIXème siècle.

Continuer à lire « Victoria, la série qui fait revivre la souveraine britannique »

error: Content is protected !!