Fermer

[Lecture] Ils étaient vingt et cent de Stanislas Pretrosky

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent
Nuit et BrouillardJean Ferrat

Qu’il est difficile d’écrire une chronique ayant pour thème un sujet aussi délicat et sensible que celui de la Seconde Guerre Mondiale et des camps de concentration nazis (Ravensbrück en l’occurrence). C’est d’autant plus compliqué que je n’ai pas apprécié ce livre. Il n’est pas mauvais, les faits sont documentés et l’écriture bien que trop « scolaire ou académique » est soignée.
Mais non, je n’ai pas aimé ce livre, auquel j’ai relevé de nombreux défauts, dont je vais vous parler plus en détails dans la suite de cet article.
J’ai hésité avant de me lancer dans la chronique de ce roman. Il faut dire qu’il est vraiment bien noté sur livraddict ou encore goodreads. J’ai parfois l’impression que les lecteurs n’osent pas noter ce genre de romans avec la même honnêteté qu’ils le feraient pour un roman au thème plus léger… Je pense écrire un article prochainement sur ce sujet.

Je tiens à remercier Netgalley et les éditions French Pulp pour m’avoir permis de lire ce roman de Stanislas Petrosky.

Ils étaient vingt et cent…

Résumé :

 » Gunther, jeune allemand opposé au régime nazi, excelle dans l’art du dessin.
Il se retrouve promu illustrateur officiel du camp de Ravensbrück, son œil d’artiste interprète la vie et surtout la mort.
L’histoire d’un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d’extermination de femmes du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés.  »

Continuer à lire « [Lecture] Ils étaient vingt et cent de Stanislas Pretrosky »

[Lecture] Les nouvelles aventures de Sabrina de Sarah Rees Brennan #PAC

Je suis tellement contente de pouvoir vous retrouver sur ce blog après quelques jours d’absence. J’ai travaillé dans une Foire Expo et mes horaires ne me permettaient pas de pouvoir prendre le temps de lire, ni d’écrire sur le blog…
Pour couronner le tout, je suis tombée malade juste après mon contrat… la joie ! J’arrive enfin à rester devant mon écran sans me sentir mal à cause des étourdissements… bref !

Je tiens tout d’abord à remercier Netgalley et les éditions Hachette pour m’avoir permis de découvrir ce roman.
J’ai connu la première série télé « Sabrina l’apprentie sorcière » et les livres dérivés de cette série. Ce que j’aimais avec Sabrina (dans la première version), c’était l’humour de la série. J’avais un énorme coup de coeur pour le chat noir de la famille : Salem.

Quand j’ai appris que la série allait connaître une réadaptation, j’étais ravie. Puis, j’ai su qu’elle allait être totalement modifiée pour rendre l’atmosphère et les personnages plus sombres. Le virage entre la première Sabrina et cette nouvelle Sabrina est à 180° !
Je n’ai pas regardé la première saison de la version Netflix au moment de sa sortie. J’avais trop d’appréhension sur cette série et j’avais peur de faire trop de comparaisons avec l’ancienne version.

Les éditions Hachette ont sorti un prequel de la série Netflix sous forme de roman. J’ai tout de suite été attirée par la couverture rouge sang du livre. Voyant qu’il était disponible sur Netgalley, j’ai eu envie de pouvoir le lire afin de me faire enfin une opinion sur « la Sabrina 2.0 » !
Mon avis reste mitigé, mais je pense que ça vient vraiment du fait que j’ai connu la première série et que j’y était attachée.

Les nouvelles aventures de Sabrina

Résumé :

 » Ce prequel exclusif révèle une facette de Sabrina que vous n’avez pas découverte dans la nouvelle série NETFLIX. Quelle décision prendra Sabrina… et fera-t-elle le bon choix ?
L’été précédant son seizième anniversaire, Sabrina Spellman sait que sa vie est sur le point de basculer.
Elle a toujours étudié la magie avec ses tantes, Hilda et Zelda, mais en parallèle, elle vit aussi une vie banale : lycéenne à Baxter High, elle passe son temps avec ses meilleures amies Susie et Roz ou au cinéma avec Harvey Kinkle.
Désormais, ses jours dans le monde normal sont comptés.
Quitter Roz, Susie et Harvey se révèle plus difficile que Sabrina ne le pensait, d’autant plus qu’elle n’est pas sûre des sentiments d’Harvey à son égard. Son cousin Ambrose lui suggère de jeter un sort à son petit ami pour découvrir ce qu’il ressent vraiment, mais un esprit des bois interfère, et le sort se retourne contre elle.
Sabrina a toujours été attirée par ses pouvoirs de sorcière, mais pour la première fois, elle se demande s’ils lui font emprunter le mauvais chemin. Renoncera-t-elle au chemin de la lumière ? Choisira-t-elle le chemin des ténèbres ?  »
Continuer à lire « [Lecture] Les nouvelles aventures de Sabrina de Sarah Rees Brennan #PAC »

[Lecture] Les filles oubliées de Sara Blaedel #PAC

Le second livre que j’ai eu envie de lire cette année pour le Pumpkin Autumn Challenge est un thriller d’une autrice que je ne connaissait pas du tout. Sara Blaedel est danoise mais vit actuellement aux Etats-Unis. Elle a déjà publié plusieurs romans, mais en France c’est Les filles oubliées qui a été choisi pour la faire connaître du grand public.
J’ai eu envie de lire un roman nordique pour ce challenge car je trouve qu’ils ont en général le don pour donner une ambiance un peu lourde, malsaine, effrayante, à leurs romans policiers et c’est tout à fait le genre de lecture qui peut rentrer dans la thématique du PAC !

Je n’ai malheureusement pas eu de coup de coeur pour ce roman, mais j’ai tout de même passé un bon moment de lecture. Ce livre m’a permis également de découvrir le nouveau format poche proposé par France Loisirs et il a tout bon (j’adore ce format que je trouve plus facile à lire car moins lourd).

Les filles oubliées

Résumé :

« Le corps d’une femme est découvert dans une forêt isolée du Danemark. Une cicatrice sur le visage aurait dû rendre son identification facile, mais personne n’a signalé sa disparition. Louise Rick, enquêtrice au Département des Personnes Disparues, lance un appel à témoins. Une femme âgée reconnaît la victime qu’elle a connue enfant. Il s’agit d’une certaine Lisemette, qui fut internée autrefois dans un hôpital psychiatrique. Comme les autres enfants de cette lugubre institution, Lisemette était une « fille oubliée », abandonnée par sa famille. L’enquêtrice fait alors une autre découverte troublante : la victime avait une sœur jumelle. Et toutes les deux sont censées être mortes depuis une trentaine d’années… »

Continuer à lire « [Lecture] Les filles oubliées de Sara Blaedel #PAC »

[Lecture] Circé de Madeline Miller #PAC

J’ai débuté le Pumpkin Autumn Challenge par une superbe lecture ! Il s’agit d’une réécriture du mythe de Circé, fille du dieu Hélios dans la mythologie grecque. Autant vous le dire tout de suite : j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman !
Madeline Miller a un véritable don pour faire revivre ces légendes millénaires à travers une plume moderne. Je n’ai pas vu le temps passer et j’ai été véritablement bluffée par ce roman. Si vous aimez la mythologie grecque, alors ce titre devrait vous plaire également 😉

Circé

Résumé :

« Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….
Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer. »

Continuer à lire « [Lecture] Circé de Madeline Miller #PAC »

Top 5 : Lectures estivales 2019 : Top et Flop

Et voilà, nous sommes déjà en septembre… C’est le moment de faire le bilan de mes lectures estivales !
Je vais vous proposer un Top 5 de mes lectures préférées et des déceptions de l’été.
Cet été, et comme toujours j’ai envie de dire lol, j’ai lu principalement des romans historiques et des thrillers.
Je vais commencer par les flop pour terminer en beauté avec les top : c’est parti ! 🙂

Flop 5 :

Continuer à lire « Top 5 : Lectures estivales 2019 : Top et Flop »

[Lecture] 1974 de Arnaud Codeville

Avec l’arrivée du Pumpkin Autumn Challenge, j’avais envie de me lancer dans une lecture horrifique. Ce livre qui était conseillé sur le groupe Facebook du challenge de Guimause, est disponible à un prix modeste sur Amazon (livre autoédité). Je n’ai pas pu résister très longtemps et ni une, ni deux, je l’ai acheté pour ma liseuse.
Autant vous dire tout de suite que j’en ai eu pour mon argent et qu’il a été une bonne transition vers ma PAL pour le challenge !
J’ai rarement peur en lisant un livre. Je ne vais pas prétendre avoir eu les cheveux qui se sont dressés sur la tête à la lecture de 1974, mais il a fait le job. J’ai eu pas mal de frissons et je me suis totalement laissée happée par cette mystérieuse histoire.

1974

Résumé :

« À Sebourg, petit village du Nord de la France, c’est l’effervescence. Les pompiers mettent le feu au 16 de la rue Jean Jaurès.
La plupart des habitants se massent pour admirer le spectacle. Tous redoutent la vieille demeure et tous se réjouissent de la voir disparaître à jamais du paysage et pour cause : elle serait hantée…
Parmi la foule de curieux, un homme assiste à l’incendie. Il est sans doute le seul à être aussi fasciné par l’agonie de la bâtisse…
Pour rien au monde, il n’aurait raté ce moment. »
Continuer à lire « [Lecture] 1974 de Arnaud Codeville »

[Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan

Je remercie Netgalley de m’avoir permis de découvrir ce superbe roman de Mark Sullivan publié chez Amazon.
Sous un ciel écarlate n’est pas un simple roman de plus sur la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agit en fait d’un roman biographique racontant la vie de Giuseppe « Pino » Lella : un résistant italien.

Mark Sullivan & Pino Lella

J’ai été particulièrement attirée par ce roman car il s’agit d’une histoire se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale, une période dont j’apprécie la lecture de romans. De plus, il s’agit d’une histoire vraie (bien que légèrement romancée par endroits pour les besoins du livre.) Mais ce qui m’a vraiment donné envie de découvrir ce livre c’est que l’histoire se déroule en Italie.
Du fait de la situation politique de l’Italie pendant la guerre (Mussolini était à la tête du pays et vous le savait sans doute, il collaborait avec Hitler), le pays a été plutôt épargné pendant une partie du conflit. Il y avait bien entendu des privations, et je ne dis pas que la vie était facile tout les jours pour les Italiens, mais le schéma n’était pas du tout celui de la France occupée par exemple.
Ce n’est véritablement que vers la fin 1943 et l’année 1944 que les choses ont changées pour les Italiens. Les alliés ont bombardé massivement certaines villes (comme Milan dans le livre), et la présence des Allemands est devenue bien plus hostile pour la population. Et je ne parle pas des personnes arrêtées et réduites en esclavage dans les usines italiennes (mais qui travaillaient surtout pour l’Allemagne), et des nombreuses déportations de juifs comme partout en Europe.

Pino Lella est né et a grandi à Milan en Italie. Ses parents étaient des commerçants plutôt aisés. Jusqu’en 1944, il menait une existance plutôt insouciante. Quand la ville de Milan a commencé à subir les bombardements, ses parents l’ont envoyé (avec son jeune frère) dans un pensionnat catholique situé dans les montagnes de l’arrière-pays milanais. C’est là qu’à débuté sons statut de résistant.
Mark Sullivan a choisi de raconter son histoire car elle était jusque là pratiquement inconnue du grand public.
Sous un ciel écarlate est un roman écrit en hommage à Pino Lella. Je ne peux pas vous cacher que j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre !

Sous un ciel écarlate

Résumé :

« En 1943, Pino Lella est un jeune Italien comme les autres : il aime la musique, les filles, et ne veut pas entendre parler de la guerre ni des nazis. Mais le temps de l’innocence prend fin lorsque l’appartement familial est détruit par un raid des Alliés sur Milan. Pino entre alors dans la clandestinité en rejoignant un réseau qui aide les Juifs à passer en Suisse. Il y rencontre Anna, jolie veuve de six ans son aînée, dont il tombe follement amoureux.
Mais les parents de Pino l’obligent bientôt à s’enrôler dans l’armée allemande, pensant le mettre ainsi à l’abri. Blessé, il devient à dix-huit ans le chauffeur du bras droit d’Hitler en Italie puis, rapidement, espion pour les Alliés. Dès lors, Pino ne cesse de se révolter face aux horreurs de la guerre et de courir tous les dangers pour l’amour d’Anna.
Basé sur l’histoire véridique d’un héros oublié, ce roman est une ode au courage et à la résilience. »
Continuer à lire « [Lecture] Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan »

changer l'eau des fleurs valérie perrin

[Lecture] Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Il y a des livres comme ça qui nous attirent sans qu’on sache très bien pourquoi. Pour ce roman, c’est tout d’abord de la couverture de l’édition du « Livre de Poche » dont je suis tombée amoureuse. Ce beau bleu et ces quelques brins de muguet (mes fleurs préférées).
Bien entendu, la couverture d’un livre ne fait pas tout. Il s’agit simplement de l’emballage, mais il constitue tout de même une première impression et une entrée en matière.
J’ai vu passer ce livre énormément sur les réseaux sociaux. Comme à chaque fois que ça arrive, j’ai tendance à me méfier du « trop de pub ».
Ce livre était également mis en évidence en magasin et en librairie, et comme je vous l’ai dit plus tôt, sa couverture m’a appelée.
J’ai fini par acheter ce roman sans même très bien savoir à quoi m’attendre pour cette lecture.
Alors un jour, après avoir enchaîné plusieurs thriller, j’ai eu envie de lire autre chose et cet autre chose c’était ce livre.

Changer l’eau des fleurs

Résumé :

« Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués passent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par les confidences des visiteurs et la joie des fossoyeurs. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses. »
Continuer à lire « [Lecture] Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin »

ceux qui ont disparu

[Lecture] Ceux qui ont disparu de Patricia Gibney

Il y a quelques années de cela, un énorme scandale de pédophilie dans l’Eglise a ébranlé l’Irlande. Des restes humains ont d’ailleurs été retrouvés près d’un ancien orphelinat.
Tout ceci a laissé présummé des horreurs sans nom commises sur des enfants vulnérables, puisque confiés aux soins des institutions religieuses.
Dans le contexte de l’actuelle « Affaire Epstein« , il me semble que plus que jamais nous devons ouvrir l’oeil et dénoncer les cas d’abus sexuels ou de maltraitance sur les mineurs.

Le roman que je vais vous présenter aujourd’hui est le tout premier roman de Patricia Gibney. Il a été publié chez France Loisirs. J’étais très intriguée par son résumé (m’intéressant à ce genre d’affaires criminelles).
Je n’ai pas été déçue. Même si le sujet abordé est grâve et que le livre s’inspire de faits réels, j’ai apprécié cette lecture que je vous recommande chaudement. Ce roman m’a fait penser à un autre livre que j’ai chroniqué sur le blog : Le pensionnat des innocentes de Angela Marsons.

 

Ceux qui ont disparu

 

Résumé :

« Un matin, le cadavre d’une femme est découvert dans une église. Plus tard, c’est son collègue de travail qui est retrouvé pendu à un arbre. L’affaire semble entendue : l’assassin s’est suicidé.
Mais l’enquêtrice Lottie Parker ne croit pas à cette conclusion trop facile. Les deux cadavres portent le même tatouage distinctif sur la cuisse et l’homme n’a vraiment pas le profil d’un meurtrier. Peu à peu, les indices mènent Lottie jusqu’aux portes de l’ancien orphelinat de Saint-Angela. Dans ce lieu de sinistre mémoire, des années plus tôt, des enfants sont morts de maltraitance.
Au fur et à mesure de ses investigations, Parker se sent épiée, surveillée. Et, une nuit, un homme l’attaque en murmurant ces mots, terrifiants : « Pensez à vos propres enfants ». Désormais, ce n’est plus seulement une enquête, mais une question de survie… »

Continuer à lire « [Lecture] Ceux qui ont disparu de Patricia Gibney »

PAL PAC 2019

Pumpkin Autumn Challenge 2019 : ma pile à lire.

Pumpkin Autumn Challenge

Et voilà, ça y est il est enfin de retour !
Le challenge littéraire des amateurs de l’automne et ses feuilles mortes, du chocolat chaud sous un plaid et de la fête d’Halloween est là. Et comme pour les années précédentes, il a été créé et présenté par Guimause.
Pour cette édition 2019 intitulée « La tête dans les étoiles« , l’espace et le cosmos sont mis à l’honneur avec une toute nouvelle rubrique : Automne Astral.
L’année dernière, je me suis laissée un peu dépassée par mon énorme pile à lire que vous pouvez retrouver ici.
Pour cette nouvelle édition je garde du choix dans mes lectures mais à part 2 exceptions, j’ai décidé de ne sélectionner qu’un livre par catégorie pour les 4 menus.

L’année dernière à force de vouloir tout lire, j’ai failli me dégoûter du plaisir de la lecture. Je me suis mis la pression alors qu’il n’y avait pas de raisons puisque ce challenge est là pour nous permettre de vivre la saison de l’automne en douceur en compagnie des livres et des amoureux de la lecture. Cette année, pas question que ça se reproduise 😉

Trève de bavardage, je laisse le soin à Guimause elle-même de vous présenter le Pumpkin Autumn Challenge 2019 !


Continuer à lire « Pumpkin Autumn Challenge 2019 : ma pile à lire. »

error: Content is protected !!